Villes

BELGRADE

belgrade-5

Source de la photo: www.TT-Group.net

Belgade, Beograd en serbe,  signifie ,,La ville blanche,, (beo-blanc, grad-ville) est la capitale de la serbie. située au confluent de deux fleuves, le Danube et la Sava, elle possède une position stratégique, ce que son histoire n a eu de cesse en prouver. Connue sous le nom de Singidunum a l epoque romaine, elle passe des mains des Bysantins a celles des Ottomans, sans compter une brève période d occupation de l armée Austro-Hongroise. Belgrade ne devient capitale qu au XVe siècle sous le reigne du despote Etienne Lazarevic. L a ville compte aujourd hui près de deux millions d habitants. Malgré une histoire récente mouvementé ( plus de dix ans de guerres et d embargo consécutif a la dislocation de la Yougoslavie ), c est aujourd hui une ville reconstruite, accueillante et pleine de charmes. Cela est sans doute du a la mentalité des Belgradois . Très attaché aux valeurs de liberté et d indépendance – ils l ont prouvé durant les années noires de la serbie en organisant le plus long mouvement de contestation pacifique contre le régime ( hiver 1996-97 ) – ils sont également ouverts et avides de rencontres d ou  l aisance que vous aurez a nouer des contacts avec les habitants. Voila qui est très agréable d autant plus  qu il n est pas rare de croiser des étrangers qui résident a Belgrade. enfin, l un des attraits principaux de cette capitale est sans doute son ambiance chaleureuse et festive : les cafés et les restaurants y sont toujours bondés et la vie nocturne y bat son plein été comme hiver.

Belgrade offre également d innombrables possibilités de balades et de découverte de lieux insolites.Il faut noter une division très nette entre la vieille ville – un ensemble de plusieures collinnes – et le Nouveau Belgrade ( Novi Beograd ) qui séparent le Danube. Le Nouveau Belgrade, fondée sur des marécages dans  l aprés guerre, dont vous aurez une vue splendide depuis la magistrale forteresse de Kalemegdan, offre plus de possibilités de promenades : la rue piétonne de Knez Mihajlova, l ancien domaine royal de Topcider, le quartier boheme de Skadarlija… En été, il est meme possible de se baigner a belgrade. Il suffit de se rendre au la c de Ada Ciganlija et en hiver vous pourrez descendre une piste de ski. mais pour déguster des poissons grillés, sortir sur une péniche accostées sur la Sava ou le Danube ou danser sur les rythmes de musique tziganes, il n y a pas de saison. L a ,,Ville Blanche,, éclairée de milles feux de nuit, vous ouvre les bras.

 

 

 

NOVI SAD

matica-srpska1

Novi Sad se trouve sur le Danube, elle y est paisiblement installée sur les plaines  de Vojvodine, on dit que cette ville a  tous les atouts pour devenir la nouvelle Prague. Son emplacement et sa configuration, la richesse culturelle de ses monuments  et de ses  festivals sont aussi des atouts touristiques de premier ordres.
“Nova Brazda», un nom littéral de la ville de Novi Sad a un caractère fort et indépendant par rapport à la capitale serbe, bien que situé à proximité de Belgrade. Novi Sad est l’accumulation de diverses attractions touristiques et d  opportunités.
La région possède également des réserves naturelles et des monastères a Fruškagora, des châteaux et des résidences de la dynastie Dunderski, c est aussi la capitale du vin et des fermes hongroise  ou l on peut manger avec le son des Tambourains.  Novi Sad est une ville avec vue sur le Danube, elle a attiré une grande attention des touristes. D autre part Novi Sad est devenue une véritable capitale économique grace a la production du blé de Vojvodine. Au XXe siècle, une importante activité industrielle s est ajouté a cela. Le résultat a été un agrandissement de la ville de novi Sad avec ses 300.000 habitants.
Novi Sad a une autre particularité : elle a été le siège de la culture serbe sous la prozection de l’Empire Austro-hongrois. ” Matica Srpska” a réuni tous les grands noms de la littérature et les penseurs de la langue serbe et de la culture. Le premier lycée et la première bibliothèque ont été fondée à Novi Sad en 1826. Pendant l’occupation Ottomane,  tous les membres intellectuels serbe, fuyant les envahisseurs partirent faire leurs études à Vienne, Budapeste et Cracovie.
La capitale de Vojvodine a également été peuplée par différentes nationalités tels que les Serbes, les Hongrois, Monténégrins, les Slovaques,Rusins, Croates et les Tziganes.Les Monténégrins ont fui en raison de la violence de la guerre, en particulier en  1946. Ils ont été empêchés de retourner dans la ville pendant le décret du régime communiste  émis par le Président Tito.  Ce caractère multi-ethnique est très présent à Novi Sad.
Un symbole important de la multi-ethnicité  a été le respect des langues minoritaires. Dans les institutions publiques ou au parlement, il y a toujours des textes en plusieurs langues. A l entrée des cabinets d avocats on trouve la plaque écrite en quatres langues et deux alphabets : serbe, le hongrois et slovaque.
petrovaradinska-tvrdjava2Sur la rive droite il y a la forteresse de Petrovaradin avec des ateliers des peintures et ses hôtel qui offre une vue sur  la ville et sur les colinnes de la Fruška Gora.  Le centre de la ville compte lui des petites rues tres agréables et des
musées ainsi que des galeries. Le soir bien evidemment il y a de nombreux cafés, tavernes et salles de concerts.
Et pour plus d’infos :
 

 

PANČEVO

pancevo1

Pančevo est connue comme une ville avec une grande tradition historique par de grand nombre de bâtiments religieux de différentes confessions. Preuve de tradition multiconfessionnelle est le cimetière central  de Pančevo, où il ya des orthodoxes, des tombes protestantes et juives. Au cours de la monarchie Hasburške cette ville a été colonisée. Aussi un grand nombre d’immigrants  au cours de cette période, qui donne désormais  un caractère multi-ethnique à la ville, où il y  a plus de 23 nationalités. Les communautés vivent dans une coexistence pacifique en développent des industries et la célèbre brasserie  fondée en 1722.
La ville de Pancevo est devenue une ville industrielle et en tant que telle existe depuis 1945, avec sa raffinerie de pétrole et son industrie chimique. En 1999 le bombardement de l’OTAN a endommagé les industries à des catastrophes environnementales.

 

SMEDEREVO smederevo1

Pancevo est connue comme une ville avec une grande tradition historique par grand nombre de bâtiments religieux de différentes confessions. Preuve tradition multiconfessionnelle est le cimetière central  de Pancevo, où il ya des orthodoxes, des tombes protestantes et juives. Au cours de la monarchie Hasburške cette ville a été colonisée. Aussi un grand nombre d’immigrants  au cours de cette période, qui donne désormais  un caractère multi-ethnique à la ville, où il y  a plus de 23 nationalités. Les communautés vivent dans une coexistence pacifique en développent des industries et la célèbre brasserie  fondée en 1722.
La ville de Pancevo est devenue une ville industrielle et en tant que telle existe depuis 1945, avec sa raffinerie de pétrole et son industrie chimique. En 1999 le bombardement de l’OTAN a endommagé les industries à des catastrophes environnementales.

SOMBOR

sombor1

Situé à l’extrême nord-ouest de la Serbie à la partie serbe du Danube, Sombor était et est une ville de culture et en même temps une attraction touristique pour la chasse. La ville est entourée par des terrain pour la chasse. L a ville de Sombor a été nommée ,,Bio Ville,, à cause de ses  beaux espaces verts, de ses nombreux parcs, avec ses  élégantes façades bourgeoises. Sombor est une ville où l’on peut profiter de la brise du Danube et de la musique des”tambourin”.

SUBOTICA

subotica1

Subotica est la deuxième ville la plus peuplée en Vojvodine (160 000). Subotica est un ,,carrefour,,  historique et un haut lieu touristique. Peuplée par les Serbes, les Hongrois, les Juifs et les nombreues minorités, comme les Bunjevci ou les Slovaques, Subotica est une véritable ville multiconfessionnelle et multiethnique. Situé à quelques kilomètres de la frontière de la Hongrie sur la grande route reliant l’Europe et L Orient, cette ville est une sorte de  Saint Maurice de Pannonie. A la fin du XIXe siècle la ville a été complètement transformée . Dans cette période,  ont commencé à venir de Vienne, les Autrichiens et les Hongrois de  Budapest, attirés par les parcs, hôtels charmant et par le lac Palic en  periode d été.  Subotica est maintenant au cœur de la région et propose de nombreuses attractions touristiques.

 

VRŠAC
vrsac1

Situé a quatre-vingt-cinq kilomètres de Belgrade, aux  frontières de la Roumanie, une ville de 40.000 habitants est depuis longtemps le centre culturel et économique de la région. Vršac est son  pour son vin jeune et fruité mais aussi pour son climat très agréables Adossé aux collines verdâtres de Vršaci breg (641 m de haut), la ville a une atmosphère  très agréable pour tous ceux qui aiment la randonnée. Châteaux et églises construites au XIXe siècle, les collines jusqu’à la hauteur de la ville  offrant vue splendide sur la plaine du Banat. Ce cadre vert ainsi que l air frais explique les nombreux succès des équipes sportives nationales de basket-ball et volley-ball, où  les équipes se préparent pour les grandes compétitions, ainsi que le premier hotel de luxe Villa breg.

ZRENJANIN
zrenjanin1

Au coeur du Banat la ville est reliée avec le canal de la rivière de Tisa. Zrenjanin est devenue la ville la plus étendue en Vojvodine. La ville a  56 000 habitants, et a changé son nom trois fois, ce qui est compréhensible en raison de la présence de 22 nationalités. Cette ville tranquille avec ses parcs  ombragés et ses  façades baroques sous l’influence de l’Europe centrale est une attraction touristique car elle est entourée de  nombreuses résidences des princes et de résidences ayant appartenu a l aristocratie locale.

Plus d’info : www.zrenjanin.rs

 

VALJEVO
valjevo1
Dans le prolongement de la rivière Kolubara le premier passage vers le  collines et des vallées ondulées se succèdent jusqu aux  des chaînes de montagnes massives dans Balkan.
Valjevo, avec ses 96 000 habitants est la première étape sur le chemin de la Bosnie-et-Monténégro et la première étape sur la hauteur de la  Serbie occidentale. Son environnement naturel et son offre touristique en font une halte idéale  sur la route de Belgrade. Situé à une altitude de 185 m au-dessus du niveau des mers, Valjevo se trouve sur les riveières de   Gradac et Kolubara, entourée de montagnes boisées Medvednik, Povlen et Maljen.
Sa situation géographique offre un certain nombre d’attractions touristiques. Sa nature verdâtre au printemps donne en même temps l’occasion de faire de longues promenades de cpein air, du kayak et spéléologie. La ville Valjevo conserve des monuments datant de la période de l’Empire Ottoman. Il ya des monuments de la ville turque et serbe séparés les uns des autres.

 

ARANĐELOVAC

arandjelovac1

Arandjelovac représente une particularité peut-être unique en Europe: la station thermale de Bukovicka, est coincé dans un parc au cœur de la ville avec une population de 50.000 personnes. On peut dire que l’air frais et  les balades à travers le cœur de la ville offrent une sonorité très agréable. Le Prince Miloš Obrenovic a découvert et  a commencé l exploitation de l’eau minérale, puis la ville a commencé avec le développement de la station thermale. Cette eau minérale est servie dans tous les établissements connus en Serbie. Elle est connu sous le nom de l’eau “Knjaz Miloš  de Arandelovac,”  et est très semblable à l’eau minérale “Vichy”. Dans le parc de 14 hectares, il ya deux hôtels, un centre médical et également une source d’eau minérale, des arbres et une piscine ouverte. Dans le  parc se trouve  le plus grand musée de sculptures sous un ciel bleu d Europe. De nombreux concerts en été, des représentations théâtrales et des dances folkloriques sont organisées sous le cielbleu. L a visite culturelle de  la ville  comprend la zone autour de la villa de Vuk Karadžic, les musées et les églises de Saint-Gabriel. Les promenades dans les collines permettent une vue sur cette ville pleine d’arbres. La spécificité du parc est l’entrée de la grotte à l’entrée de la ville.

 

 
KRALJEVO
kraljevo-1

Au coeur de la Sumadija, “la ville des rois” est une charmante petite ville de 80.000 habitants. A trois heures de route de la capitale, Kraljevo se trouve sur la Morava et dégage une atmosphère de joie, à l’image de son « corso ». La ville est entourée quatre montagnes entre 1200 et 1500 mètres de hauteur : Goc, Stolovi, Troglav et Cemerno. On peut voir à proximité la forteresse de Maglic située à un point culminant au-dessus de l’ibar et non loin les monastères de Studenica et de Zica. Cette ville d’eaux compte trois stations thermales, dont la plus importante en Serbie, Vrnjacka Banja. La vie culturelle est dynamique et les soirées toujours animées pour la joie de tous les visiteurs.

 

KRAGUJEVAC
kragujevac1

A 130 km de Belgarde, c’est la quatrième ville du pays. Capitale de la Serbie au 19 ème siècle, Kargujevac est célèbre aujourd’hui pour l’usine automobile emblématique de l’ancienne Yougoslavie, Zastava. C’est là que pendant des décennies a été produite la petite « yugo » une petite voiture qui a des airs de mini !

 

A Kragujevac vous pouvez visiter le parc mémorial « 21 oktobar » en souvenir des 7000 habitants dont 700 enfants exécutés pendant la seconde guerre mondiale.

 

 

 
NOVI PAZAR

movi-pazar1

Ville musulmane de Serbie du Sud. Elle est entourée par quelques-uns des plus beaux monastères orthodoxes. Son histoire est intéressante en raison du mélange des deux religions, orthodoxe et musulmane. Sous la dynastie des Nemanjić, la ville de Ras et sa forteresse était la capitale de l’Etat serbe. Le roi Milutin agrandit le pays vers le sud. Au milieu du XVe siècle Isa Beg Isakovic y fonde ici une forteresse turque de Novi Pazar qui est devenue une ville importante. Au XVII e siècle Novi Pazar s’enrichit de mosquées, de medresas, de bains turcs et d’autres bazars. Mais déjà au XIXème siècle la ville a diminué et semble aujourd’hui être moins active. 

 
NIŠ
nis1

A 240 km au sud-est de Belgrade, une belle ville à visiter en raiuson des sites archéologiques de Mediana de l’époque romaine, la citadelle de Nis (en très bon état de conservation) et l’ambiance très orientale. Mais avec 250 000 habitants Nis est aussi une cité industrielle et universitaire

Lamartine y vient à plusieurs reprises à partir de 1823 quand il pri certains fragments de chants populaires serbes. L’armée française d’Orient a été accueillie ici comme les libérateurs de 1918. Il existe une traditionnelle amitié entre la France et la Serbie que font vivre le centre culturel français et les nombreuses associations présentes dans la région. L’empereur Constantin est né ici et a séjourné à plusieurs reprises sur le site romain de  Medijana. Les Ottomans ont également imprimé leur sceau notamment au travers de la forteresse dominant la Nisava et surtout la fameuse “Tour aux crânes” célébrant la défaite des Serbes par les Ottomans en 1809.
De nombreuses galeries et musées confirment la mentalité de la ville, et les habitants de Niš ( Nišlija ) qui essaye de sauvegarder la tradition en chantant les mélodies délicieuses du sud de la Serbie  dans les endroits publics.

Pour plus d’infos :

www.nistourism.org.rs

www.ni.rs

Search

Réservation d'hébergement

Advertisement

Book your ride from airport, to any desired destination in Serbia +381 11 660-10-17 Uluguru Tours, tour company & safaris Royal Tour N Travel Radio stanice uzivo
Advertisement