( MAGAZINE)

L’église orthodoxe serbe et les croyants orthodoxes célèbrent aujourd’hui la fête de Sainte Petka. En Serbie, Sainte Petka est l’une des saintes le plus vénéré.
Sainte Petka, qui est un personnage historique est l’un des plus grands missionnaires de la foi chrétienne, respectée dans tout le monde orthodoxe. Selon la tradition, Sainte Petka est d’origine serbe et vient d’une famille riche et pieuse. Elle est née à Epivat dans Traklja entre Silinaurius et Constantinople à la fin du X siècle ou au début du XI siècle. Sur les icônes elle est présentée dans des vêtements monastiques avec une croix dans sa main.

Elle était esseulée, elle a passé de nombreuses années dans le désert et selon la tradition, un ange lui avait apparut et lui avait dit de répandre la foi du Christ. La vénérable mère Paraskeva est célèbre pour sa vie dans le désert et pour ses nombreux miracles qu’elle a faits après sa mort et continue à en faire aujourd’hui. On croit que dans la forteresse de Kalemegdan se trouve de l’eau miraculeuse qui guérit celui qui en prend avec la foi en Dieu et l’amour pour Paraskeva.

La chapelle de Sainte Petka à Kalemegdan a été construite sur une source d’eau, et deux doigts de sa main droite sont conservés ici. Dans la banlieue de Belgrade – Zeleznik se trouve une autre source d’eau de Sainte Petka pour laquelle les croyants disent qu’elle est guérisseuse. Il est dit que les aveugles ici retrouvent la vue, les handicapés recommencent à marcher, et les femmes stériles réussissent à avoir des enfants…