( MAGAZINE)

VRNJACKA BANJA – LE PONT DE L’AMOUR

Pour beaucoup, la première pensée concernant Vrnjacka Banja, est justement le pont de l’amour. Une histoire d’amour tragique est liée à ce pont, comme dans de célèbres romans d’écrivains connus. Les jeunes couples pour garder la mémoire d’un grand amour, que ce pont relie et sépare, préservent la tradition de « verouillage » de leur amour. Sur un cadenas, les couples gravent leurs noms et attache le cadenas à la balustrade du pont, jetant symboliquement la clé à l’eau.

Desanka Maksimovic, inspirée par cette histoire d’amour tragique, a écrit l’un de ses plus baux poèmes d’amour « Prière de l’amour ».

Vrnjacka Banja est la plus grande et la plus célèbre station thermale en Serbie qui se situe dans le centre de la Serbie, dans la région de Raska, sur les pentes de la montagne Goc, à environ 200 km au sud de Belgrade. Le spas le plus visité en Serbie est traditionnellement un centre touristique attractif pour le repos et les loisirs. Les eaux curatives de la station thermale sont connues depuis des millénaires.

Ce qui Vrnjacka Banja rend spécial est le fait que dans une zone relativement petite sont situées sept sources d’eaux curatives. L’un des symboles de Vrnjacka Banja et le souvenir le mieux vendu est le moineau de Gočko. Ce dernier est situé dans le centre-ville, et servait de mascotte au Concours international des Jeux sans frontières ayant eu lieu en 1990.

Le château Belimarković ou le Château de la culture est le centre de la vie culturelle de Vrnjacka Banja. Ce n’est pas seulement un musée, mais aussi un lieu de promotion de livres, de soirées lttéraires, d’expositions d’art et autre.

Le temple de la Nativité de la Vierge est l’un des plus anciens bâtiments de Vrnjacka Banja, qui fut construit en 1834 et représente le travail de l’archiprêtre Jeftimija Hadzi Popovic.