( MAGAZINE)

L’une des plus belles montagnes de la Serbie, toute sous les forêts et prairies est certainement la montagne Tara. Rares sont les oasis de nature intacte comme celle-ci. L’une d’elles est Tara, située dans l’ouest de la Serbie. L’énorme rivière Drina observée à partir des nombreux points de vue ressemble à une mince ligne verte serpentant un canyon massif. L’eau verte et claire, effrayante dans les canyons et docile dans les vallées attire par la beauté de son littoral et par la richesse du monde aquatique.

La région de Tara a été déclarée a été déclarée Parc National en 1981. Le parc national de Tara est situé sur 19.200 ha, tandis que les forêts couvrent environ 13 000 ha. Toute la zone du parc national inclue: La montagne de Tara, Crni Vrh, Zvezda, Stolac, le canyon de Drina avec le lac de Perucac et les environs de Bajina Basta.

Comme l’activité économique qui détruit le moins les ressources naturelles – le tourisme – est la seule activité explicitement acceptée sur Tara. Le parc national de Tara a d’excellentes conditions pour le développement de presque toutes les formes d’activités récréatives et du tourisme. Les conditions climatiques favorables, un grand nombre de jours ensoleillés, l’altitude moyenne de 1000 m, et la beauté naturelle offrent toutes les conditions pour un séjour agréable, la marche et l’alpinisme.

Si vous vous demandez ce qui est plus connu sur les monts Tara – c’est l’épicéa de Pancic. L’épicéa de Pancic est endémique – une espèce de relique de notre région. Grâce aux conditions particulières de la péninsule des Balkans, l’épicéa représente aujourd’hui une végétation disparue. Il a été nommé d’après le proéminent botaniste serbe –  Josif Pancic, grâce à qui fut découverte l’épicéa.

Lorsque la nature confère à une région une grande beauté, c’est parce qu’elle est destinée à la préservation de la santé humaine, sa beauté et sa joie de vivre.