( CUISINE)

… QUAND LES FETES PASSENT, LES GATEAUX RESTENT

c’est le nom de la manifestation ayant pour but la sélection du meilleur gâteau du Srem, oranisée par T.A. Panonija Tours de Ruma et de la société autochtone Teocin de Jasak.

Les mains précieuses d’hôtesses et l’odeur de vieilles recettes de grands-mères qui sont toujours conservées dans la région du Srem attirent irrésistiblement et mettent à la dure épreuve les visiteurs qui ont du mal à attendre la fin de la sélection du meilleur gâteau.

La légende dit qu’une fois un jeune homme d’une famille riche et réputée vint dans un village voisin pour trouver une épouse. Toutes les filles sortirent, belles, apprêtées, et les mains croisées, elles attendaient. Toutes les filles, sauf la fille d’un pauvre qui tenait ses mains cachées sous le tablier.

Le jeune homme s’arrêta devant elle et la demanda pourquoi elle cachait ses mains. Elle répondit timidement qu’elle venait de pétrir de la pâte pour faire un gâteau et qu’elle n’avait pas le temps de se laver les mains. Le jeune homme, sage, la prit pour femme.